Soins

Nourriture : Etant dépourvu de toute pilosité, le Sphynx mange plus qu’une autre race féline, afin de garder sa température corporelle.

Donc toute l’importance de lui donner une nourriture saine et équilibrée.

En générale se sont des chats assez gourmand, donc soyez vigilant, et ne cédez pas à toutes ses envies.

Oreilles : Produisant énormément de cérumen, il faut les lui nettoyer régulièrement ; à l’aide d’un coton de tige.

Chez nous, nous les nettoyons, une à deux fois par semaine.

Griffes : Etant donné qu’en générale, le Sphynx est un chat qui ne sort pas, et bien qu’il ait des arbres à chats à sa disposition, il faut

Pour son bien être et le votre, lui couper les griffes, une fois tous les 15 jours à un mois selon la nécessité, ainsi que de les lui nettoyer.

Peau : Produisant beaucoup de sébum, il a tendance à graisser, donc pour qu’il se sente bien, donnez lui un bain.

Chez nous, ils ont un bain toutes les semaines.

Afin de ne pas l’irriter, il est conseillé d’utiliser, un savon ou un shampoing au PH Neutre.

Et oui, cela n’a pas que des avantages, l’absence de poils

Hypoallergique ou pas :

Là encore, beaucoup trop de personnes croient que le Sphynx est le remède quand on est allergique.

Si vous êtes allergique aux poils, la notre petite merveille peut faire votre bonheur, par contre si vous êtes allergique aux squames ou aux acariens, il n’aura pas plus de succès qu’un chat à long poils.

La Santé chez nos Félins

 

LA CARDIOMYOPATHIE HYPERTROPHIQUE

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je m'adresse à toutes les personnes, qui désire avoir un sphynx, car si vous l'aimez et bien, il faut le protéger. Pour cela, il n'y a qu'une seule solution: c'est que lors de votre achat, vous vous assuriez que ses deux parents soient testé négatifs (CMH).
Cette maladie écourte leur vie, si on les traite pas.


Nous pouvons dès lors, vous garantir que toutes les années nos chats reproducteurs, seront testés.


EN QUELQUES MOTS:

C'est la maladie du coeur, la plus répandue chez les félins.
La Cardiomyopathie Hypertrophique( CMH ) est une maladie génétique du muscle cardiaque, qui se caractérise par l'épaississement du ventricule gauche, réduisant ainsi le volume de la chambre ventriculaire: la capacité du coeur à se remplir de sang est réduite tout comme la capacité de contraction/relâchement du muscle cardiaque.
Donc le coeur bat plus vite, sans efficacité pour alimenter & oxygéner le corps.

Certains chats sont porteur sans jamais avoir un seul problème de santé.

Quelques signes précurseur de la maladie:

- Difficulté respiratoire
- Rythme cardiaque plus rapide
- Souffle cardiaque

Malgré tout, cette maladie passe encore trop souvent inaperçue, d'où l'intérêt de tester ses chats, en leurs faisant une Echocardiographie Couleur.

Pour plus d'infos sur cette maladie, allez visiter le site du Sphynx Club de France: La C.M.H

Les groupes sanguins des félins

Ictère hémolytique des nouveaux nés

Qu'est ce que la péritonite infectieuse féline

Leucose ou Leucémie du Chat

FELV = LEUCOSE OU LEUCÉMIE DU CHAT

L'agent de cette maladie, virus FeLV, (ou virus leucémogène félin) est la cause d'un affaiblissement des défenses de l'organisme contre les autres microbes. Il peut également entraîner une leucémie ou un lymphome (formes de cancers du sang). Ce virus a une action proche de celle du SIDA chez l'homme. Il n'est pas transmissible à l'homme ni aux autres animaux.


Quels sont les symptômes ?

Après la contamination du chat, il existe une période silencieuse pendant laquelle les virus se multiplient dans l'organisme. Cette phase peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années avant que la maladie ne se développe.
Pendant cette phase, l'animal est dit séropositif pour le FeLV, mais ne présente aucun symptôme de la maladie. En revanche, étant porteur du virus, il est contagieux.

On estime généralement qu'en France 5 à 10% des chats sont séropositifs pour le virus de la leucose (FeLV).
La maladie ressemblant au SIDA, on observe une immunodéficience rendant l'animal très sensible à toutes les infections.

On observe aussi souvent une anémie, due au virus et aux infections opportunistes. Une infection opportuniste est une maladie qui se développe lorsqu'un animal est affaibli et que son système immunitaire le défend moins bien. Chez un chat sain, ces mêmes infections opportunistes n'entraînent la plupart du temps aucune maladie (ou une forme très bénigne).

Le FeLV peut également être responsable de cancers, particulièrement de lymphomes (cancer des ganglions), de leucémies (cancers de la moelle osseuse et du sang) et de cancers du rein.

Cette maladie touche souvent les chats adultes, âgés de plus de trois ans voire plus de cinq ans.

Comment se transmet la leucose ?

Elle se transmet de chat à chat par un simple contact. Contrairement au SIDA qui ne se transmet que par voie sexuelle et sanguine, le virus de la leucose se transmet par toutes les voies : sang, larmes, salive, urines…
Il existe une transmission in utero (de la mère aux chatons).

Le virus est peu résistant dans le milieu extérieur. Les risques de contamination sont quasiment nuls pour un chat sain passant après un chat contaminé dans une pièce (chez le vétérinaire par exemple). Une désinfection du matériel suffit.

La leucose ne se transmet pas à l'homme, ni aux autres animaux.

Les maladies opportunistes

Le chat FeLV séropositif et immunodéprimé (c'est-à-dire ayant déclaré la maladie) peut être atteint par le typhus et le coryza si ses vaccins ne sont pas à jour. Il est important de continuer à vacciner un chat séropositif.

Il pourra également être atteint par des infections variées, le plus souvent respiratoires, mais pouvant aussi concerner la peau, les yeux, les oreilles, l'appareil urinaire, le sang (parasites et bactéries des cellules sanguines).

Comment prévenir la leucose ?

Il existe un vaccin contre la leucose. Il est efficace à 80/90%. Nous vous conseillons donc vivement la vaccination compte tenu des forts risques de contagion. Avant la vaccination, faites effectuer un test de dépistage de la leucose pour vérifier que votre chat n'est pas déjà séropositif.

Comment traiter la leucose ?

Il n'existe pas de traitement anti-viral comme chez l'homme. Les interférons sont un espoir dans le traitement de la leucose mais ils sont malheureusement très difficiles à se procurer pour un vétérinaire. Le seul traitement envisageable concerne les maladies opportunistes afin d'assurer un confort de vie à son animal.

Conclusion

La leucose est une maladie grave. Il est fortement conseillé de vacciner votre chat et de pratiquer un test de dépistage avant la vaccination.

FIV=Le Sida du Chat

Le mode de transmission du virus

Le principal moyen de transmission est la morsure lors de bagarres entre chats (car le virus est présent dans la salive), c'est pourquoi ce sont principalement des chats mâles non stérilisés qui sont porteurs de ce virus.
Il peut, parfois, se transmettre par contact entre chats lors de contacts fréquents et répétés (lors de léchage mutuel, lors de "nez à nez" ...) ou par voie sanguine.
Il peut exister également une transmission par voie sexuelle ou lors de la gestation (de la mère aux chatons), mais aucune certitude n'est établie au sujet de la transmission fœto-maternelle.
Le virus est très fragile dans le milieu extérieur : il y survit quelques dizaines de minutes maximum. La contamination des lieux (par des objets, par le sol) est presque impossible, surtout s'il y a une désinfection sérieuse après chaque chat.
L'évolution de la maladie et les symptômes[modifier]

La durée d'incubation est de 4 à 6 semaines. La maladie comporte plusieurs phases.
1re phase de la maladie : On peut observer une fièvre modérée, une baisse du taux des globules blancs et une augmentation légère de la taille des ganglions lymphatiques. Cette phase dure deux mois environ et passe souvent inaperçue.
2e phase de la maladie : Comme pour la leucose féline (FeLV) ou le SIDA de l'homme (HIV), le chat est séropositif et ne présente aucun symptôme, le virus « sommeille » dans son organisme. Il est par contre contagieux pour les autres chats. Cette phase est d'une durée très variable, entre 5 et 10 ans environ.
3e phase de la maladie : À la faveur d'un stress important, d'une maladie ou bien sans aucune raison, le chat devient malade. Le virus se « réveille ». Il se multiplie et détruit des globules blancs (cellules sanguines), nécessaires à la défense du chat contre les maladies. Il y a donc une diminution des défenses immunitaires ce qui rend le chat très sensible aux microbes, même ceux qui sont peu dangereux pour des chats non atteints par le FIV.
Le chat est donc très souvent atteint par des maladies dites "opportunistes" : ce sont des maladies qui profitent de l'affaiblissement de l'animal pour se développer. Il peut également développer des maladies dites "classiques" du chat, il est alors atteint plus gravement qu'un chat négatif pour le FIV.
Le chat peut donc présenter des maladies très variées qui peuvent toucher par exemple les voies respiratoires, la bouche, les intestins, les voies urinaires, etc. Ainsi, on peut notamment observer :
des symptômes généraux : fièvre, amaigrissement, augmentation de taille des ganglions lymphatiques ;
des infections buccales (gingivite, stomatite) ;
des diarrhées chroniques qui ne guérissent pas malgré la mise en place de traitements ;
des infections des yeux (conjonctivites) ou de l'appareil respiratoire supérieur (rhinites, trachéites) ;
des abcès cutanés récidivants ;
des troubles nerveux (encéphalite, convulsions) ou des troubles comportementaux.
Enfin, lorsqu'un chat est atteint par le FIV, il développe souvent, surtout en phase terminale, des cancers du sang (comme des leucémies).
La prévention et le dépistage de la maladie[modifier]

Un vaccin contre le FIV est commercialisé en Amérique du Nord depuis quelques années. Son efficacité est incomplète et son utilisation encore controversée. En Europe, il n'y a pas de projet de commercialisation de ce vaccin qui a été développé avec des souches virales présentes essentiellement en Amérique du Nord1.
La prévention passe par l'évitement de tout contact entre chats sains et malades. Il est aussi recommandé de faire stériliser les chats (mâles ou femelles) qui sortent afin d'éviter les bagarres (et donc les morsures) et la transmission vénérienne du virus.
Il est jugé important[précision nécessaire] de dépister cette maladie chez les animaux à risque (chats mâles, chats errants) et les nouveaux arrivants, notamment dans les élevages ou les chatteries lorsque les animaux ne sont pas placés dans des cages individuelles.
Le traitement de la maladie[modifier]

Il n'existe aucun traitement pour détruire le virus FIV. Les soins sont ponctuels et visent les maladies opportunistes au fur et à mesure qu'elles atteignent le chat. Il semble que les médecines naturelles permettent d'offrir au chat affecté un acceptable confort de vie en agissant sur la stimulation de son système immunitaire bien que la guérison définitive reste toutefois compromise.

Vermifuger son chat et pourquoi

Vermifuger son chat
La vermifugation de votre chat est indispensable pour éviter qu’il soit contaminé par des vers


Qu’est ce que la vermifugation ?
La vermifugation consiste à donner un vermifuge qui va tuer les vers se situant à l’intérieur du tube digestif du chat. Les 2 principaux types de vers que l’ont retrouve chez les chats sont les Ascaris (des vers ronds) et les Cestodes (des vers plats)
Il existe plusieurs formes d’administration du vermifuge, certains sont sous forme de comprimés et d’autre sous forme de pipette. Votre vétérinaire saura vous conseiller sur le type de vermifuge à administrer à votre chat
Pourquoi vermifuger son chat ?


La vermifugation est indispensable pour plusieurs raisons :


les vers peuvent causer des lésions importantes et irréparables sur plusieurs organes internes de votre chat
un certains nombre des parasites présents chez le chat sont transmissibles à l’homme et peuvent être dangereux notamment l’ascaris qui est un vers pouvant mesurer jusqu’à 20 cm chez l’homme. Les enfants sont en général plus touchés car ils n’ont pas la même notion d’hygiène que les adultes
A quelle fréquence et quand faut-il vermifuger un chat ?
Il faut vermifuger le chaton à 15 jours puis le faire une fois par mois jusqu’à ses 6 mois .
Il est indispensable de vermifuger un chaton dès l’âge de 15 jours car il se peut qu’il ait été contaminé in-utero par le placenta si la mère est elle même contaminée. La contamination peut également se faire par le biais du lait maternel.
Pour un chat adulte, il faut compter environ 2 à 4 vermifuges par ans. Il est très important de vermifuger son chat régulièrement même s’il ne présente pas de signes de contamination. En effet, les symptômes commencent à se manifester seulement lorsque le chat est fortement contaminé.
Si vous possedez plusieurs chats, il est important de les vermifuger tous en mêmes temps.